A propos de Nabio

Depuis 40 ans au service de la santé, naturellement à votre écoute!


La société NaBio a été créée en 1982 par un naturopathe suisse. L'assortiment était très vaste et correspondait à un magasin bio de l'époque. Puis au fil des années l'assortiment se réduit pour avoir uniquement les huiles essentielles, les eaux florales, les huiles végétales, les elixirs floraux DEVA et quelques autres produits. En 2017, l'ancien directeur partant en retraite, Nabio est reprise et dirigée par M. Philippe Andrianne, licencié en sciences botaniques de l’Université de Liège, auteur de plusieurs livres sur la gemmothérapie, entre autres.

Aujourd'hui, Nabio c'est une petite équipe de 8 personnes, toujours dirigée par M.Andrianne, qui est épaulé par Mme Delphine Pasche, droguiste ES.

Toute l'activité de Nabio se passe à Vevey, à la rue de la byronne 20. Le laboratoire, le stockage ainsi que le magasin se trouve à cette adresse.

NaBio distribue des produits naturels, éthiques et biologiques de soins et de santé auprès de privés et de professionnels.  

Sa politique commerciale, axée hier comme aujourd’hui, exclusivement sur la qualité, permet à NaBio d’être présent et dynamique avec un assortiment riche et unique pour certaines références. Nous travaillons avec des distillateurs depuis plusieurs années avec lesquelles nous avons établit une relation de confiance. Ceux-ci exercent leur métier avec passion, respectent les plantes et leur environnement. La distillation s'effectue à la vapeur d'eau, lentement et à basse température pour obtenir une huile essentielle / une eau florale de qualité, riche en molécules actives.

NaBio est certifiée Bio  par l'organisme Procert depuis 2019  pour les huiles essentielles, les eaux florales, les huiles végétales, les élixirs floraux DEVA, les produits Alphagem et aussi Propolia.

Le marché étant en constante évolution, nous sommes en pleine réflexion pour l'assortiment du futur avec des exclusivités pour vous offrir encore une meilleure expérience.


Coronavirus: les solutions alternatives
Par Philippe Andrianne